jeudi 29 octobre 2015

Yeruldelgger de Ian Manook - Livre de poche


Chronique de Jess







4ème de couverture :

Rude journée pour le commissaire Yeruldelgger Khaltar Guichyguinnkhen. A l’aube, il apprend que trois Chinois ont été découpés au cutter dans une usine près d’Oulan-Bator. Quelques heures plus tard, dans la steppe, il déterre le cadavre d’une fillette aux boucles blondes agrippée à son tricycle rose. Il y avait la Suède de Mankell, l'Islande d'Indridason, l'Ecosse de Rankin, il y a désormais la Mongolie de Manook !

Une maîtrise époustouflante pour le polar le plus dépaysant et le plus primé de tous les temps : le prix des lecteurs Quais du polar/20 minutes, le prix SNCF 2014, le prix des lectrices de Elle (polar) et le Prix des Lecteurs Notre Temps 2014.


Mon avis :

Je dois avouer que j’étais sceptique sur ce livre avant de le lire. Mais comme on dit « on ne doit pas juger un livre par sa couverture » et c’est tout à fait vrai avec Yeruldelgger de Ian Manook.

J’ai dévoré ce livre. C’est bien écrit, l’histoire se tient et si vous voulez un polar qui dépayse je ne peux que vous le conseiller. On a l’impression de voyager en lisant ce livre et de découvrir la Mongolie et sa culture.

On se prend dans l’histoire et on se prend d’affection pour les différents personnages que ce soit Yeruldelgger ou les autres personnages du roman.

Je ne parlerais pas de l’histoire ni de l’intrigue en elle-même car je n’ai pas du tout envie de vous dévoiler quoique ce soit. Mais sachez seulement qu’il n’y a pas de temps mort et qu’on ne s’ennuie pas une seconde avec ce livre.

Un polar à découvrir absolument !





Le 7eme péché d'Olivier Kourilsky - Editions Glyphe

Chronique de Jess



4ème de couverture :

Christian Arribeau, jeune médecin ambitieux et pétri d'orgueil, a planifié sa carrière pour accéder aux plus hautes fonctions, balayant tous ses concurrents. Il vient de franchir la dernière étape avant sa nomination comme professeur de néphrologie. Mais, alors qu'il sort discrètement d'un immeuble, il renverse un clochard qui s’est jeté sous ses roues. Paniqué à l'idée des conséquences sur sa carrière et persuadé que personne ne l'a vu, il prend la fuite. Commence alors une vertigineuse descente aux enfers, orchestrée par l'obstination d’un policier et l'intervention d’un témoin mystérieux aux motivations obscures. S'agissait-il d'un banal accident ou d'une machination ? Et dans ce cas, qui tire les ficelles ? L'univers bien organisé et la belle assurance d Arribeau vont s'écrouler comme un château de cartes.

Mon avis :

J’avais beaucoup aimé « Homicide par précaution » et c’est avec plaisir que j’ai ouvert le petit dernier d’Olivier Kourilsky car je me doutais que j’allais passer un bon moment.

Dans ce nouveau polar, nous rencontrons Christian un médecin néphrologue qui a tout pour se faire détester. Et encore plus quand il renverse et tue un pauvre SDF et s’enfuit sans se retourner. Mais on va vite comprendre qu’il est victime d’une machination. Mais quand on est détesté de tous comment trouver le coupable ?

Je ne me suis pas ennuyée une seconde en lisant le 7ème pêché, c’est bien écrit, ça se lit tout seul et au moins il y a de l’intrigue ! Même si j'avais deviné la fin ;-) 

J’aime aussi le fait que l’histoire se passe dans un environnement médical, sûrement car j’y ai travaillé ça nous change d’autres polars.

Il se lit vite car peu de pages donc seul défaut car j’aurais aimé qu’il dure un peu plus ;-)
Je pense qu’il aurait fallu que je les lise dans l’ordre de parution par contre car il y a des références à une autre affaire et ça m’agace quand je n’ai pas lu les autres.


Je vous conseille vivement cet auteur.

La chambre d'hannah de Stéphane Bellat


Chronique de Jess





4ème de couverture :

"Paris, février 1992. Pierre Descarrières, 11 ans, est malheureux coincé entre une vie terne et des parents qui se déchirent quotidiennement. Seul dans sa chambre, il rêve d’un frère ou d’une sœur qui viendrait rompre sa solitude. Paris, février 1942. Hannah Klezmer, 11 ans, étouffe dans l’espace confiné de son appartement, mise à l’écart parce qu’elle est juive. Leurs routes n’auraient jamais dû se croiser. Et pourtant, c’est arrivé. Car il existe entre eux un lien plus fort que le temps et la folie des hommes. Si La Chambre d’Hannah plonge ses racines dans l’Histoire la plus sombre, c’est aussi le roman sensible et lumineux d’une amitié entre deux enfants qui n'ont, au premier abord, rien en commun : ni leur condition, ni leur époque. Avec, en filigrane, ces deux questions essentielles : jusqu'où aller par amitié ? Sommes-nous prêts à croire l'impossible ? "

Mon avis :

La chambre d’Hanna est l’histoire de deux enfants d’une douzaine d’année, leur point commun: vivre dans la même chambre. Mais Pierre vit en 92 et Hannah en 42. Passé ce choc et cette découverte Pierre et Hannah vont vivre une amitié hors du commun.

Pierre et son ami vont se passionner pour cette époque de guerre qu’ils ne connaissent pas et ils vont faire découvrir leur monde à Hannah.

A quelques jours de la date anniversaire de la rafle du Vél'D'hiv' une course contre la montre s'engage, pendant laquelle il faudra tout d'abord convaincre les adultes de croire en ce lien surnaturel et tenter de changer l'histoire en ravivant un formidable élan de solidarité.

J’ai été envoûté en lisant ce livre l’année dernière. Ça a été un gros coup de cœur pour moi. J’adore en général les livres qui se déroule pendant la 2ème guerre mondiale mais ce roman change des histoires (autobiographique ou non) que l’on peut lire en général.

Je pense que ce livre devrait être étudié aux collèges ou lycée afin de faire découvrir cette partie de l’histoire aux générations futures.

Il est bien écrit, pleins de rebondissements et a une fin surprenante !

Un livre à ne surtout pas manquer.

Corps coupable de Laura Lippman- Edition Toucan noir


Chronique de Jess




4ème de couverture :

Pour ses voisins de Turner’s Grove, charmante banlieue bourgeoise de Baltimore, Héloïse Lewis est juste une jeune femme dynamique et méritante. Veuve avant même la naissance de son enfant, elle est devenue l’une des lobbystes les plus efficaces de l’état tout en réussissant à être une mère attentive, présente aux réunions de parents d’élèves et aux matchs de foot de son fils.
Mais pour certains hommes riches et discrets, elle est aussi celle qui peut leur fournir toutes les « accompagnatrices » qu’ils veulent pour la nuit. 


Un jour pourtant, les cloisons étanches qui séparent ses deux vies sont prêtes à tomber. L’une de ses « employées » a décidé de la faire chanter tandis qu’une autre « femme d’affaires » est retrouvée assassinée. Sur le lieu du crime, certains indices pourraient intriguent les enquêteurs : ils les mèneraient tout droit vers un dangereux criminel, aujourd’hui incarcéré mais qu’Héloïse a bien connu…


Sans diplôme, sans famille et sans amis, Héloïse doit trouver une solution. De toute urgence.



Mon avis :

Je ne connaissais pas du tout cette auteure c’est donc avec Corps coupable que je la découvre. Je ne pense pas que je lirais un autre livre de cette auteure car ce livre ne m’a pas plu.
Ce livre est censé être un polar suspens et je cherche encore le suspens.

Un chapitre sur 2 nous parle de son passé jusqu’à nos jours.

C’est l’histoire d’une femme Hélène qui devient prostituée à cause de mauvaises fréquentations. Son mac tue quelqu’un devant elle et d’autres personnes et elle décide le jour où elle tombe enceinte de le dénoncer pensant retrouver sa liberté. Elle monte finalement une société d’escort à son compte. Son passé la rattrape quand un des témoins du meurtre est retrouvé mort (meurtre maquillé en suicide).

A la moitié de ma lecture je pensais que le suspens allait venir, ou que quelque chose allait se passer mais rien.

Il n’y a pas de surprise, on sait qui tue et pourquoi il le fait. J’ai quand même fini le livre jusqu’au bout en me disant peut-être que la fin sera spectaculaire et bien non. C’est plat.
Je n’ai donc rien ressenti en lisant ce livre. Dommage.

Si je devais lui donner une note ce serait 1/5.



dimanche 25 octobre 2015

Nymphéas noirs de Michel Bussi - Editions Pocket

*Chronique de Jess*


4ème de couverture :


Le jour paraît sur Giverny. Du haut de son moulin, une vieille dame veille, surveille. Le quotidien du village, les cars de touristes... Des silhouettes et des vies. Deux femmes, en particulier, se détachent : l'une, les yeux couleur nymphéa, rêve d'amour et d'évasion ; l'autre, onze ans, ne vit déjà que pour la peinture. Deux femmes qui vont se trouver au cœur d'un tourbillon orageux. Car dans le village de Monet, où chacun est une énigme, où chaque âme a son secret, des drames vont venir diluer les illusions et raviver les blessures du passé... " On finit totalement emballé, le cœur un peu serré... Vraiment, génial ! " Ouest France " Passé et présent se superposent et c'est peu dire que l'on passe par toutes les couleurs... " Marie France Ce roman a reçu cinq prix littéraires en 2011 Prix Polar méditerranéen, Prix Polar Michel Lebrun de la 25e Heure du Livre du Mans, Prix des lecteurs du Festival Polar de Cognac, Grand Prix Gustave Flaubert, Prix Goutte de Sang d'encre de Vienne.

Mon avis :

Je ne connaissais pas Michel Bussi et c'est avec Nymphéas noirs que j'ai décidé de le connaître et j'ai bien fait car encore une fois je pense que ce livre fait partie de mon top 3 des coups de cœur de ce début d'année 2015.

L'histoire se déroule à Giverny, ville de Monet, où va se dérouler l'enquête sur un meurtre. 
Pas de sanglant dans Bussi mais toujours des enquêtes extraordinaires.

Bussi dans Nymphéas noirs nous raconte la vie de 3 femmes, 3 générations : une vieille dame, une jeune institutrice et une enfant passionnée de peinture.

3 destins, 3 secrets...

3 vies qui semblent complètement différentes et à part mais c'est sans connaître le don de M. Bussi pour transformer une situation qui semble simple en quelque chose d'extraordinaire.
La fin vous laissera sans voix en tout cas moi il m'a complètement bluffé ! 

Ce roman m'a emballé, il est bien écrit, bien décrit, on a qu'une envie aller à Giverny découvrir ce merveilleux village. J'ai été emballé par les description de la maison de Monet et les petites anecdotes. Peut-être aussi car je suis une passionnée de peinture.






Ne crains pas la faucheuse d'Alexis Aubenque - Editions J'ai lu

* Chronique de Jess *


4ème de couverture :

"Le corps d'un jeune homme est decouvert dans sa salle de bains, atrocement mutilé. Sur le miroir, une signature enigmatique : Ne crains pas la Faucheuse. Tout juste débarqué dans le commissariat de Pacific View, le lieutenant Gregory Davis n'a pas le temps d’apprécier les joies de la Californie, il faut trouver l'assassin. Second par le sergent Veronica Bloom, ils traquent le moindre indice. Mais l'affaire prend une toute autre envergure lorsque les soupçons s'orientent vers un des notables de la cite balnéaire. Journaliste au San Francisco Chronicle, Faye Sheridan s’intéresse de près a ce meurtre. D'autant que le nom de Gregory Davis lui rappelle une affaire troublante a laquelle il avait été mêlé..."

Mon avis : 

C'est toujours avec plaisir que j'ouvre un livre d'Alexis car je sais que je vais passer un bon moment.
J'avais adoré sa série River Falls que j'avais enchaîné très vite (j'en reparlerai dans un autre post).

Dans ce nouveau polar, nous rencontrons une nouvelle famille, la famille de Gregory Davis, qui emménage à Pacific view dans le manoir qu'ils ont hérité d'un vieil oncle. Mais pas le temps de s'installer que le corps d'un jeune homme est découvert et qu'il faut enquêter.

Ce que j'aime dans les livres d'Alexis c'est que l'on a le point de vue de tout le monde : Le flic qui enquête, les enquêteurs avec lesquels il travaille, la journaliste, les enfants etc. 

C'est toujours très bien écrit et bien décrit. Et je suis toujours épatée par ses auteurs français qui écrivent une histoire qui se déroulent aux USA. Ça donne une autre vision de la lecture.

L'enquête est bien menée et on ne s'attend jamais au dénouement final. 

Par contre ce que j'aime moins c'est qu'il va y avoir une suite et qu'il va falloir attendre pour avoir enfin le bonheur de lire la suite!! Pas très gentil çà M. Alexis! 

Je suis contente car je n'ai pas encore lus tous ces livres et je sais qu'il me reste encore pleins de supers histoires à découvrir et à vous faire découvrir.

Un auteur que je ne peux que vous conseiller ;-) 



  



Retour à rédemption de Patrick Graham- Editions Pocket

Chronique de Jess



4ème de couverture :

Vingt ans après avoir purgé sa peine à Rédemption, camp de redressement pour mineurs, Peter Shepard renoue avec son passé comme on reçoit un coup de couteau en plein cœur. Le brillant avocat d'affaires de San Francisco pensait avoir tiré un trait définitif sur ce sinistre établissement. Le meurtre de sa famille lui fait douloureusement retrouver la mémoire.

Mon avis :

J'avais lu ce livre l'année dernière car Patrick Graham devait être invité au salon du polar de Montigny et je voulais lire un de ses livres avant de le rencontrer. Malheureusement la rencontre n'a jamais eu lieu mais aucun regret d'avoir lu ce livre qui a été un gros gros coup de cœur de mon année 2014.

L'histoire commence fort avec la disparition de la femme et du fils de Peter.Le coup de fil de sa femme affolée. Peter à l'autre bout du fil qui ne peut rien faire pour empêcher sa femme et ses filles de se faire enlever.La vision de ses filles avant le moment fatidique et l'angoisse pour Peter de retrouver la famille vivante ou non, et finalement l'horreur. 
Dès le départ l'auteur nous plonge dans l'histoire et on veut savoir le pourquoi du comment. 

S'ensuit ensuite des chapitres "aller-retour" entre le passé et le présent. Leur vie dans le camp de redressement, les liens d'amitiés que Peter a tissé avec certain. Et le lien vers le présent. 

Peter va remonter le temps pour découvrir pourquoi on s'en est pris à sa famille 20 ans après.
Un livre très bien écrit qui se dévore en peu de temps. On a qu'une seule envie connaître la fin!

Si je devais lui mettre une note ce sera un 5/5.

 








 

samedi 24 octobre 2015

Chasse à corps à Bréhat de Michèle Corfdir - Editions Alain Bargain "Enquêtes et Suspense"

4ème de couverture : 

Ile de Bréhat, veille de la Pentecôte...
Le temps est magnifique, les jardins en fleurs, la mer étincelante au soleil. Les touristes affluent et les affaires reprennent. Pour Esther Mahé, la belle saison s'annonce sous d'heureux auspices. Toutes les chambres d'hôtes de Kersal, sa maison, sont occupées. Ses voisins et ses amis sont de retour. Après des mois de solitude, la vie renaît enfin.
Mais le temps change vite à Bréhat. Un banc de brume qui s'abat, la nuit qui tombe, et l'île n'est plus qu'une terre sauvage et désolée où tout peut arriver... Même le pire...
C'est ce que découvre Esther Mahé lorsque se referme sur elle le piège d'une vengeance longuement élaborée. Un vengeance atroce et d'une nature si particulière qu'elle ne peut s'accomplir qu'à Bréhat, l'île qu'étranglent sans fin les marées.


Mon avis : 

La saison estivale arrive. Esther Mahé marié à un ancien marin, Bernard Mahé, tient une maison d'hôte et accueille très prochainement une chorale. Parmi les autres arrivants, Yves Lebré, lui est îlien, il sort de 5 ans de prison et rend responsables certains pêcheurs de ce séjour. Il pense que Bernard Mahé est l'un des personnages principaux qui ont contribué à le faire condamner.
Entre temps, Bernard Mahé reçoit des lettres anonymes lui révélant l'infidélité de sa femme. 
Pendant, ce temps-là, Esther nie la mort "provoquée" de la première épouse de Bernard. 

Cependant, un drame va vite arriver ! Esther va disparaître ! Mais qui va s'en prendre à Esther ? Marianning Fourrier, promise à Bernard pendant leur jeunesse ? Bernard Mahé en apprenant les infidélités de sa femme ? Yves Lebré afin d'assouvir sa vengeance ? ou une toute autre personne qui pense à sa vengeance depuis un certain temps et qui attend qu'une occasion pour l'assouvir ?

Je me faisais une joie de découvrir une nouvelle auteur même si le livre n'est pas récent en soi. L'histoire est bien mais un peu trop "facile", je n'ai pas plus accrochée que ça à ce livre.  Je n'avais pas cette envie de tourner les pages frénétiquement. En effet, à la moitié du livre, j'avais déjà découvert la fin... L'écriture est simple et je n'ai pas spécialement adhéré au style de l'auteur même si de belles descriptions de paysages sont décrites. Les personnages ne sont pas spécialement attachants... 
En définitive, si je devais noter cette lecture, je mettrais un 2 ou 3 sur 5.
Une petite déception pour moi....

# By Aurélie :)

Contact !

Bonjour,

Si vous souhaitez nous contacter dans le cadre d'un partenariat, voici notre adresse mail commune : 
livresaddictblog@gmail.com

Adresses postales :

BLET Jessica
2 allée de Franche Comté
95600 Eaubonne

PERREAUD Aurélie
14 résidence du bois de Neuville 
78700 Conflans Ste Honorine 

Au plaisir d'échanger !

Jessica et Aurélie !

Un bel âge pour mourir de Barbara Abel - Editions Masque poche

Chronique de Jess.


4ème de couverture :

D'un côté il y a France, soixante et un ans, propriétaire d'une galerie d'art au caractère bien trempé.
De l'autre il y a Marion, sa belle-fille, jeune mère célibataire et timide.
Entre elles, une maison.

France est-elle à l'origine des incidents qui visent à déloger Marion de la demeure familiale pour de sombres raisons financières ? Pour la jeune femme, cela ne fait aucun doute : même si France joue les grands-mères modèles, c'est elle qui a semé des sachets de mort aux rats sur le terrain de jeux. Mais Marion n'est-elle pas un peu fragilisée depuis la mort de son père ?

Contrairement à ce qu'affirment tous les parents du monde, les monstres existent bel et bien. Et les contes de fées se transforment parfois en véritable descente aux enfers...

Mon avis :

J'ai lu ce thriller psychologique il y a déjà un bout de temps mais je me devais d'en parler car c'est un de mes livres préférés de Barbara Abel.

L'histoire de France, qui est capable de tout pour sauver sa galérie d'art et récupérer l'héritage de son mari. Prête à rendre folle sa belle-fille pour récupérer la maison familiale. Même à vouloir tuer son petit-fils par alliance....
Dans ce thriller on passe par toutes les émotions possibles : la rage, la colère, la tristesse, l'angoisse....
C'est bien écrit, on ne s'ennuie pas une seconde (comme dans chaque livre de Barbara j'ai envie de vous dire). 
il n'y a rien de sanglant, juste du psychologique et elle est très forte dans ce domaine. La pression monte crescendo et la fin du livre s'enchaîne à un rythme diabolique!

Mon oncle à qui j'ai prêté ce livre en a même râté sa station de train tellement il était dans l'histoire! Et je pense que si à cette époque j'avais moi aussi pris le train il me serait arrivée la même chose. 

Un véritable page turner donc pour ce thriller que je vous conseille grandement. 










Duelle de Barbara Abel - Editions livre de poche

Chronique de Jess




4 ème de couverture : 

Abandonnée par sa mère à la naissance, Lucy a néanmoins vécu une enfance heureuse au sein d'une famille d'adoption aimante. Aujourd'hui, elle mène une existence sans histoire entre son mari et leurs deux enfants. Mais le jour où l'équipe de Devine qui est là ? frappe à sa porte, son destin bascule.

C'est pour une émission de télé-réalité qui se propose de réunir ceux que la vie a séparés. Comprenant que quelqu'un cherche à la retrouver, Lucy n'a aucun doute : il s'agit de sa mère biologique. Elle a quinze jours pour se préparer à cette rencontre. Quinze jours d'excitation, d'angoisse et d'appréhension. Mais au fil du temps, la jeune femme n'est plus sûre de rien… Et s'il s'agissait de quelqu'un d'autre ? La rencontre aura bien lieu, surprenante, inattendue, qui fera éclater un bouleversant secret, conduisant Lucy aux confins de l'enfer, là où le rêve devient cauchemar.

Mon Avis :

Tout le monde je pense connait l’émission la vérité est au bout du couloir qui était diffusé il y a quelques années en France. C'est sur le même genre d'émission que débute cette histoire.

Je ne pense pas trop vous spolier en disant que la personne qui va la retrouver n'est autre que sa jumelle. 
2 sœurs, 2 vies bien différentes, 2 gouttes d'eau ou presque car l'une va vouloir prendre la place de l'autre mais à quel prix.


Je n'en dirais pas plus car je pense en avoir déjà trop dit.

Ce livre fait parti de mon top 3 des livres de Barbara Abel. Encore un thriller psychologique puissant. Elle nous balade et arrive une fois de plus à nous mettre une claque quand on s'y attend le moins. Il ne faut jamais se fier aux apparences et Barbara nous en donne une belle leçon dans ce livre.

Autant il y a des livres que je lis et dont je ne serais incapable d'en faire un résumé ou de me rappeler de l'intrigue autant celui-ci m'a marqué! 

Jamais de gore ou de trucs sanglants et encore tout dans le psychologique. 

Encore un livre de Barbara Abel que je vous conseille! A consommer sans modération!





Le dernier jour de nos pères de Joël Dicker - Editions Fallois

Chronique de Jess.


4 ème de couverture :




Mon avis :

Après avoir découvert Joël Dicker dans "La vérité sur l'affaire Henry Québert"  et avoir dévoré son petit dernier "Le livre des Baltimore" qui a été un gros coup de coeur, il me fallait lire son tout premier. 
Une de mes collègues me l'a gentillement prêté lundi dernier et je l'ai donc fini hier soir. 

J'avais un gros doute à savoir si ce livre allait me plaire. Je me suis dit les livres sur les services secret pendant la guerre de 40 je ne pense pas que se soit un page turner. 
J'avais peur de mettre des semaines à le finir.
Encore les livres sur les camps de concentration pendant cette fameuse guerre me plaisent mais là : espions, résistance etc pas trop mon truc.
Mais ce dont je n'aurais pas dû douter, c'est du don de Joël Dicker pour l'écriture, de sa capacité de faire d'une histoire qui semble ennuyeuse un merveilleux roman plein d'émotions.

Il a le don de faire vivre ses différents personnages, on les aime ou non.
On rentre dans l'histoire on a peur pour eux, on vit à travers eux la guerre, on espère, on prie pour eux, pour qu'ils ne leur arrivent rien. 
Il n'y a pas de mauvais bougre dans son histoire, on s'attache à tous sans exception. Même le vilain allemand finit par être attachant. 
 Il y a toujours de l'amitié, de l'amour dans ses livres. Il a su nous raconter l'histoire de ce service secret britannique sans que ce soit trop technique et trop ennuyeux. Il survole les missions et l'histoire ce qui rend le livre très intéressant. 

Il faut par contre une 50aine de pages pour rentrer vraiment dans l'histoire et ne plus vouloir le lâcher. 

Une très belle histoire encore une fois pour M. Dicker, et un grand bravo sachant qu'il a sorti ce livre à l'âge de 25 ans. En ayant pas connu la guerre il a su décrire les tensions de l'époque et nous faire connaître ce service secret britannique qui enrôlait des étrangers et dont l'histoire est peu connue.

Je le recommande vivement pour ceux qui veulent faire une pause polar ;-)



The Hunter de Christelle Mercier - Editions Sang d'Encre

Chronique de Jess


4ème de couverture :

Le corps d'une fillette de sept ans est retrouvé. Elle a été sauvagement assassinée et enterrée dans les sous-bois près de Fort Knox au Kentucky. Les sévices sont au comble de l'horreur : torturée, violée, brûlée sur certaines parties de son corps. Aaron Wilson, chargé de l'enquête, craint que ce crime soit les prémices d'une longue série. Récemment divorcé et père d'une petite fille du même âge, il va mener une traque de ce tueur sanguinaire dans une chasse à l'homme éprouvante sans se douter que la prochaine victime s'appelle Sydney. Sa chair, son sang, sa fille. Il devra assister au procès où la vérité des faits macabres sera dévoilée. Et vous, êtes-vous prêt à l'entendre ? Un roman fort et profond explorant l'intimité d'une famille dont le quotidien est ébranlé, où le rire se confond harmonieusement avec les peines, écrit dans un style plein de sensibilité.




Mon avis :

En général je ne suis pas trop sensible au polar mais dans ce livre attention âmes sensibles s’abstenir ! En effet le sujet a de quoi faire peur, des fillettes (entre 5 et 7 ans) disparaissent et sont retrouvés dans un état lamentable. Les scènes sont tellement bien décrites que la lecture en devient parfois éprouvante. Mais le style de l’auteure est concis, fluide, on sent qu’elle connait son sujet.

Ici pas de cachotterie on sait tout de suite : qui est qui et qui a fait quoi. L’histoire donc du flic qui enquête sur des disparitions et des meurtres d’enfants et qui commence à avoir peur pour sa propre fille qui rentre dans les critères du psychopathe. Mais ce qu’il ignore c’est que sa femme et sa fille habite justement à côté du monstre et que la dernière victime sera donc sa propre fille.

En plus du monstre, il y a bien sûr un chef d’orchestre qui manipule tout le monde.
S’ensuit ensuite le dur moment du procès et des différentes plaidoiries.
Mais jusqu’au bout nous somme pris dans l’histoire et qui fait que ce thriller est impossible à lâcher.

Il se lit très vite car il n’est pas bien long (176 pages).

Je le recommande mais attention comme je le dis plus haut âmes sensibles s’abstenir.


dimanche 18 octobre 2015

Juste avant le bonheur d'Agnès Ledig - Editions Pocket

4ème de couverture :

Julie, 20 ans, qui élève seule son fils Lulu est caissière dans un supermarché. Elle attire l'attention d'un client, quinquagénaire aisé à nouveau célibataire. Généreux et désintéressé, Paul invite Julie à passer quelques jours dans sa belle villa de bord de mer en Bretagne. Ils y retrouvent Jérôme, le fils de Paul, qui se remet mal du suicide de sa jeune femme. Gaieté et optimisme reviennent grâce à l'attachante présence du petit Lulu. Mais au retour, un nouveau drame survient. Une chaîne de soutien, d'affection et de tendresse se forme autour de Julie. Avec elle, à travers elle, des êtres désemparés tentent de réapprendre à vivre et de saisir une deuxième chance. La force des épreuves surmontées, l'espoir d'un nouvel amour, ainsi qu'une bonne dose d'intelligence et d'humour peuvent réussir ce miracle.

 



Mon avis :

L'histoire de Julie est simple depuis qu'elle est enceinte, elle a été reniée par ses parents et son petit ami. Julie, on pourrait l'appeler "Miss Poisse" tellement elle n'a pas de chance. Au travail, ce n'est pas l'idéal non plus, son employeur est un vrai tyran ! Et puis arrive, Paul, dont elle va se méfier au début, puis au fur et à mesure une belle relation va s'installer. Ils partent tous en vacances en Bretagne. Lulu, est tout ce qui lui reste, et pour la première fois, elle lui fera découvrir la mer grâce à Paul. Les choses vont se dérouler parfaitement et soudain, c'est le drame ! mais je n'en dirais pas plus !


Pour être honnête en achetant ce livre, je ne m'attendais pas du tout à cela ! Ce livre m'a surprise et pris aux tripes !

Percutant, émotionnellement très fort, une écriture complétement addictive. On s'attache et s'identifie tellement vite aux personnages, qu'on croirait que cela pourrait nous arriver... 

J'ai adoré le style d'Agnès ! Ces petites expressions si gentiment décrites telles que :  
"la géographie du corps humain" ou "Ne baisse pas les bras, tu risquerais de le faire deux secondes avant le miracle"
J'ai été littéralement happée par le livre, ses personnages et leurs différentes histoires qui en a fait qu'une ! Cette impression de l'avoir lu trop vite tellement les pages défilaient...

Un petit conseil, ayez des mouchoirs près de vous car pour moi cela a été inévitable... 

Au final, vous l'aurez compris, c'est un gros coup de coeur pour moi !!

# By Aurélie :)


J'ai aussi été complètement happée par cette histoire simple et magnifique. Une tranche de vie, une ode à l'amour et à l'amitié. 
Un gros coup de coeur aussi pour moi et comme Aurélie je conseille d'avoir un paquet de kleenex à côté car c'est sûr vous en aurez besoin !

Jess.


Le tueur intime de Claire Favan


Chronique de Jess.



4 ème de couverture : 


Will Edwards, quinze ans, est quotidiennement battu, violé, humilié. Quand Samantha arrive dans sa classe, belle et protectrice, il renaît. Mais l'amourette se mue en déception. Décidé à se venger, Will apprend minutieusement les règles de la perversité et de la cruauté. Un véritable enragé! Devenu un prédateur redoutable, il s'engage sur les routes des Etats-Unis à la rencontre de ses futures victimes.

Mon avis :

J'ai lu ce livre l'été 2013 et je m'en rappelle comme si c'était hier. Un énorme coup de coeur. Je pense que même encore à l'heure d'aujourd'hui il fait partie de mes 3 polars préférés. 
Et je sais que si on me demande conseil sur un polar je parle tout de suite des livres de Claire. 

Ce livre reprend la vie de Will de son adolescence à sa vie adulte. Les prémices d'un tueur en série, le pourquoi il devient comme çà, ses pulsions, ses actes de barbaries, ses pensées les plus intimes. 
On suit sa route du crime à travers les Etats-Unis, ses meurtres horribles, et son emprise psychologique sur les gens. 
Et d'un autre côté, il y a l'enquête au fil des meurtres. Un agent du FBI prêt à tout pour mettre la main sur ce tueur diabolique.
C'est simple si vous ouvrez ce livre vous serez incapable de le poser. C'est en tout cas mon cas quand je l'ai lu. Et j'ai vite enchainé avec la suite le tueur de l'ombre qui est aussi génial.

Polar époustouflant, sachant en plus que c'est le premier de l'auteure. Claire est pour moi une des reines du polar français.







samedi 17 octobre 2015

Le livre des Baltimore de Joël Dicker

Chronique par Jess

4 ème de couverture : 

Jusqu au jour du Drame, il y avait deux familles Goldman. Les Goldman-de-Baltimore et les Goldman-de-Montclair.
Les Goldman-de-Montclair, dont est issu Marcus Goldman, l auteur de La Vérité sur l Affaire Harry Quebert, sont une famille de la classe moyenne, habitant une petite maison à Montclair, dans le New Jersey.
Les Goldman-de-Baltimore sont une famille prospère à qui tout sourit, vivant dans une luxueuse maison d une banlieue riche de Baltimore, à qui Marcus vouait une admiration sans borne. 
Huit ans après le Drame, c est l histoire de sa famille que Marcus Goldman décide cette fois de raconter, lorsqu en février 2012, il quitte l hiver new-yorkais pour la chaleur tropicale de Boca Raton, en Floride, où il vient s atteler à son prochain roman.
Au gré des souvenirs de sa jeunesse, Marcus revient sur la vie et le destin des Goldman-de-Baltimore et la fascination qu il éprouva jadis pour cette famille de l Amérique huppée, entre les vacances à Miami, la maison de vacances dans les Hamptons et les frasques dans les écoles privées. Mais les années passent et le vernis des Baltimore s effrite à mesure que le Drame se profile. Jusqu'au jour où tout bascule. Et cette question qui hante Marcus depuis : qu est-il vraiment arrivé aux Goldman-de-Baltimore ?

Mon avis : 

Dans ce nouveau roman de Joël Dicker nous retrouvons Marcus Goldman de l'Affaire Québert.
C'est son histoire qu'il nous raconte, l'histoire des Baltimore. 
Marcus retrace sa vie, sa jeunesse, ses drames, remontant le fil du temps, nous racontant l'histoire au fur et à mesure dans les différentes phases temporelles. 
On se prend d'affection pour tous les protagonistes, on a l'impression de lire une vraie biographie et ça rend les personnages encore plus réels.
Ce livre est un énorme coup de coeur, je dirais même qu'il fait partir de mon top 3 de cette année. Un livre impossible à lâcher, pour pouvoir connaître le fin mot de l'histoire. Pour ça il faut attendre la dernière page.
Joël Dicker est vraiment un génie du genre. Je suis en admiration pour cet auteur qui a à peine 30 ans écrit aussi bien. Et je suis ravie d'avoir eu la chance de le rencontrer en dédicace. Je regrette seulement de ne pas avoir eu le temps de lire son livre avant de le rencontrer. 
C'est bien écrit, bien structuré, pourtant il y aurait de quoi s'emmêler les pinceaux entre les différentes périodes décrites mais non tout est fluide et sans anicroches.
Un nouveau grand succès pour Joël Dicker.










Sans pitié ni Remords de Nicolas Lebel - Editions Marabouts.


Chronique de Jess






4 ème de couverture : 

9 novembre, cimetière du Montparnasse. Le capitaine Mehrlicht assiste, en compagnie de son équipe, aux obsèques de son meilleur ami, Jacques Morel. Quelques heures plus tard, il se retrouve dans le bureau d'un notaire qui lui remet, comme « héritage », une enveloppe contenant un diamant brut. Il s'agit de l'un des yeux d'une statue africaine, le Gardien des Esprits, dérobée dix ans auparavant lors du déménagement du Musée des arts africains et océaniens, que Jacques avait supervisé, et recherchée depuis par la « Police de l'Art ». Merlicht prend un congé et son équipe se retrouve sous le commandement du capitaine Cuvier, un type imbuvable aux multiples casseroles, quand les inspecteurs Latour et Dossantos sont appelés sur la scène de l'apparent suicide d'un retraité. Quelques heures plus tard, ils assistent impuissants à la défenestration d'une femme qui, se sentant menacée, avait demandé la protection de la police. Les deux « suicidés » avaient un point commun : ils travaillaient ensemble au MAOO lors de son déménagement. Ces événements marquent le début de 48 heures de folie qui vont entraîner Mehrlicht et son équipe dans une course contre la montre, sur la piste de meurtriers dont la cruauté et la détermination trouvent leur origine dans leur passé de légionnaires. Une enquête sous haute tension, dans laquelle débordent la fureur et les échos des conflits qui bouleversent le monde en ce début de XXIe siècle.

Mon avis :

C'est avec plaisir que je retrouve les personnages principaux et le style de Nicolas qui de livres en livres se peaufine ! On voit une vraie montée du style entre "L'heure des fous" et "Sans pitié ni remords". L'histoire est bien menée, entre l'enquête à laquelle est confronté Mehrlicht (un vrai jeu de piste que son ami Jacques lui fait faire) et l'enquête de Latour et Dos Santos il n'y a pas de temps morts. De nouveaux personnages entre en scène et je dois dire que j'ai ressenti une certaine antipathie pour une des personnages...
L'humour est de mise aussi et je dois dire que je me suis tapée de bons fous rire en lisant ce polar. J'ai adoré aussi les anagrammes avec certains auteurs connus ;-) 
Nicolas à l'art de faire un bon polar avec une histoire qui se tient, des personnages attachants ou non, une enquête intéressante qui nous permets aussi de nous cultiver et en plus et non des moindres une touche d'humour excellente! 
Par contre, mon bémol ce nouveau jeu de piste en fin de livre, chasse au trésor m'a't-il dit... et bien je vais tenter de la résoudre cette chasse au trésor!
Un livre que je conseille à 100%