mercredi 30 novembre 2016

Les démoniaques de Mattias Köping - Editions Ring

**** Chronique de Jess ****

Drogue, esclavage sexuel, meurtres, corruption, pédophilie... Au cœoeur d'’un village qui borde l'’autoroute, entre marécages lugubres et forêts profondes, un monstre se déploie.
Depuis la Souille, sa datcha située au cœoeur de la forêt, l'Ours dirige son clan d'une poigne de fer. Père incestueux et proxénète aux méthodes cruelles, l'ancien para ne recule devant aucune horreur pour étendre son empire criminel.
Sa fille, dealeuse et prostituée de force, trouvera un soutien inattendu auprès d'un paisible et solitaire professeur. Elle n'aura dès lors qu’'une obsession : attendre froidement l’'heure de la vengeance, car si personne ne se souvient de son visage, le monde n'oubliera pas sa colère.

Köping prend le lecteur à la gorge et ne le lâche plus, jouant sur tous les codes du noir : infiltration, horreur, polar...
Les Démoniaques est un livre où l'on crie, pleure, et saigne aussi. Une onde de choc étourdissante qui fait figure d'événement dans la scène du roman noir français.
 
Je remercie les éditions Ring et Laura pour cette lecture.

Voici un livre dont on parle beaucoup en ce moment et en bien! Toutes mes "copines lectrices" m'ont tenté j ai donc sauté le pas dès sa réception et je peux vous dire qu'autant parfois je suis déçue autant ici j'ai totalement adhéré.

Mattias dépeint dans son livre tous les aspects les plus glauques et les plus sordides que l'espèce humaine peut malheureusement rencontrer.
Nous voici dans un bled paumé de Normandie où vit Jacky dit l'Ours, un  type qui gère son entreprise, sa boîte de nuit et d' autres boui-boui qui lui servent de couvertures pour trafiquer. Prostitution de mineurs, soirées glauques entre notables, torture, perversion, pédophilie et trafic de drogues sont au cœur de ses spécialités. Sa fille, Kimy 18 ans n'a pas eu une enfance comme les autres. Violée, prostituée et droguée dès son plus jeune âge, elle décide à sa majorité d'en finir avec les personnes qui l'ont fait souffrir. Ses tortionnaires ne sont autres que son père,  son oncle et sa grand-mère.
Elle va faire une rencontre qui va la conforter dans sa décision. S'en suit un plan machiavélique que je ne vous dévoilerais pas  ;-)

Pour les âmes sensibles attention car certaines scènes sont très dures à lire mais elles étaient nécessaires pour que ce roman ait la force qu' il a. Ce livre est un premier roman et c'est une totale réussite. L'auteur a su nous faire rentrer dans ce monde hideux grâce à un vocabulaire cru et vulgaire. La description des scènes nous décrit aussi très bien ce monde de pourri.

Tous les ingrédients sont choisis pour qu'on tourne les pages frénétiquement afin de connaître le dénouement. J'ai angoissé avec Kimy, j'ai stressé avec elle, j'ai été en colère contre ce père qui n'a pas le droit de porter ce nom qu'il ne mérite pas. Et le pire c'est que quand on se rapproche de la fin et que notre cœur recommence à avoir un rythme à peu près normal Mattias nous assène le coup final.... Et c'est une droite comme si Jackie m'en avait collé une qui m'a assommé. Quel final magistral! Chapeau M. Koping ce livre est une totale réussite et il mérite d'être connu. Encore un coup de cœur en ce qui me concerne.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire