vendredi 29 juillet 2016

Baad de Cédric Bannel - Editiond Robert Laffont (Collection La bête noire)

**** Chronique de Jess ****
 
4ème de couverture :
 
BARBARIE
Des jolies petites filles, vêtues de tenues d'’apparat, apprêtées pour des noces de sang.

ABOMINATION
Deux femmes, deux mères. À Kaboul, Nahid se bat pour empêcher le mariage de sa fille, dix ans, avec un riche Occidental. À Paris, les enfants de Nicole, ex-agent des services secrets, ont été enlevés. Pour les récupérer, elle doit retrouver un chimiste en fuite, inventeur d’'une nouvelle drogue de synthèse.

AFFRONTEMENT
Il se croit protégé par ses réseaux et sa fortune, par l'’impunité qui règne en Afghanistan. Mais il reste encore dans ce pays des policiers déterminés à rendre la justice, comme l’'incorruptible chef de la brigade criminelle, le qomaandaan Kandar.

DÉFLAGRATION
Nicole et Nahid aiguisent leurs armes. Pour triompher, elles mentiront, tortureront et tueront. Car une mère aimante est une lionne qui peut se faire bourreau.
 
 
Merci aux Editions Robert Laffont pour cette nouvelle lecture.
J'ai eu un seul regret à la fin de ma lecture c'est de ne pas avoir lu ce livre plus tôt!
Je suis gâtée en ce moment dans les polars qui me font voyager. Cette fois je suis partie en Afghanistan pour suivre les aventures du qomaandaan Kandar.
 
Des crimes atroces....
Une fillette en robe d'apparat est retrouvée assassinée et violée dans un bidonville de Kaboul. C'est la 3ème fillette assassinée en 3 semaines. Kandar se rend compte que le meurtrier tue tous les 11 jours. Le compte à rebours est lancé pour arrêter le tueur d'enfants et sauver une petite fille.
 
Un kidnapping....
A Paris, Nicole, ancienne de la DGSE se fait kidnapper en plein Paris. Malheureusement elle n'est pas la seule a avoir été kidnappée, son mari et ses 2 enfants aussi. Le parrain de la drogue italien lui demande de rechercher un chimiste qui s'est allié à un mafieux russe pour créer une nouvelle drogue. Elle a quelques semaines pour le retrouver sinon sa famille sera exécutée.
 
En parallèle....
Nous avons donc deux enquêtes parallèles et tout au long du livre je me suis demandée en quoi ces deux enquêtes étaient liées.
Comment la mafia italienne et une enquête sur des meurtres pédophiles en Afghanistan pouvaient avoir un lien.  L'auteur a su relié les enquêtes avec brio.
 
L'Afghanistan...
J'ai beaucoup aimé les descriptions dans ce livre, que se soit des différentes régions de l'Afghanistan ou de la culture Afghane.
L'auteur a été plusieurs fois dans ce pays et ça se sent dans la façon dont il en parle. J'ai aussi beaucoup apprécié les différents personnages, surtout le qomaandaan Kandar, un policier intègre comme il en existe peu dans ce pays. J'avais peur que les descriptions politiques et géopolitiques soient lourdes à digérer mais pas du tout bien au contraire l'auteur nous explique ces dernières de façon claire.
 
Si vous aimez les polars qui changent, qui vous font voyager dans un autre pays, qui vous tiennent en haleine je ne peux que vous conseiller ce livre.
 
Et si il vous a plu, je vous conseille dans le même genre :
- Yeruldelgger de Ian Manook (ma chronique ici)
- Dust de Sonja Delzongle 
 
 
 



lundi 25 juillet 2016

La tour de Sélénité d'Arnaud Codeville

**** Chronique de Jess ****
 
 
4ème de couverture :
 
Adel Blanchard est un écrivain en perdition. Depuis quelques mois, sa vie ne se résume qu'à éviter les huissiers et à courir après son ex-femme pour voir ses deux enfants. Pour sortir la tête de l'eau, il accepte un poste de professeur de Lettres dans une faculté de Lille mais peu à peu, il ne peut s'empêcher de glisser dans la dépression. Un soir, alors qu'il est prêt à commettre l'irréparable, sa voisine de palier intervient miraculeusement et l’'en empêche. Il voit en elle l'opportunité de démarrer un nouveau chapitre de sa vie, c’'est donc naturellement qu'il participe au projet universitaire qu'elle organise avec un collègue : la restauration d'un phare en Loire-Atlantique.

Malheureusement, il ne se doute pas que ce périple le mènera au coeœur de la terreur où il y laissera une partie de son âme….


Après avoir lu et adoré 1974, je me suis lancée dans le premier roman d'Arnaud Codeville.
Contrairement à 1974 l'histoire se met en place calmement, nous découvrons les différents personnages de l'histoire et l'intrigue monte crescendo.
 
Adel Blanchard, écrivain qui a fait fureur grâce à un premier roman se retrouve sans le sou, sans femme, sans enfants et sans domicile. Il accepte un poste à l'Université de Lille mais la dépression est plus que jamais présente. Au moment de mettre fin à ses jours il est sauvé in extremis par sa voisine et collègue Laure. Elle va l'intégrer dans son groupe d'amis/collègues et l'aider à remonter la pente.
 
Pendant une de leur soirée, Laure leur parle d'un projet qu'il pourrait mettre en place avec les étudiants. Réhabiliter un vieux phare. Elle part donc avec Maxime et deux étudiants pour 15 jours. Adel apprend bientôt que personne n'a eu de nouvelles d'eux, ils n'ont même jamais mis les pieds dans la ville du phare. Il décide donc de partir à leur recherche avec son ami et collègue Paul et deux autres collègues de l'Université.
Commence alors le cauchemar pour nos quatre protagonistes...
 
Pour un premier roman je peux vous dire qu'il est sacrément réussi. Il n'est pas évident de tenir en haleine le lecteur d'un bout à l'autre mais Arnaud a réussi l'épreuve. Des scènes à rendre dingue les personnages et un peu le lecteur aussi. Un phare lugubre où l'atmosphère est sombre et inquiétante.
Par contre je deviens flippette avec l'âge et je pense que s'il y avait une adaptation au cinéma de ce livre je ne suis pas sûre que j'irais le voir! Ca me ferait trop peur, déjà que d'imaginer les scènes, le soir sous ma couette je n'étais pas très rassurée.
 
Je commence à prendre goût à ce style de bouquin et j'ai vraiment hâte qu'Arnaud en sorte un autre!
 
Si vous aimez avoir peur ce livre est pour vous!
 




vendredi 22 juillet 2016

Je m'appelle Requiem et je t'.... de Stanislas Petrosky- Editions Lajouanie

**** Chronique de Jess ****
4ème de couverture :
Moi, vous ne me connaissez pas encore, mais ça ne va pas tarder. Je m'appelle Estéban Lehydeux, mais je suis plus connu sous le nom de Requiem. Je suis curé, ça vous en bouche un coin ? Oubliez tout ce que vous savez sur les prêtres classiques, je n'ai rien à voir avec eux, d'autant que j'ai un truc en plus : je suis exorciste. Je chasse les démons. Bon pas tous, parce que je dois d'abord gérer les miens, surtout quand ils font du 95 D, qu'ils dandinent du prose et qu'ils ont des yeux de biche. Chasser le diable et ses comparses n'est pas de tout repos, je ne vous raconte pas. Enfin si, dans ce livre. Ah, un dernier détail : Dieu pardonne, moi pas.
Ah je l'attendais ce livre avec une certaine impatience! Merci aux éditions Lajouanie pour cette lecture.
Que dire de Stanislas Petrosky, moi j'ai envie de dire que c'est un OVNI de la littérature. OVNI dans le sens où je n'ai jamais lu un auteur aussi diversifié dans ses écrits. C'est mon troisième livre de l'auteur et j'ai eu trois lectures totalement différentes et très addictives.
La préface de Nadine Monfils donne tout de suite la couleur de ce polar très particulier. Je pense que ce serait top qu'ils nous fassent un livre à 4 mains ces deux là ce serait quelque chose!
Un curé pas comme les autres...
J'en ai lu des polars et il en faut beaucoup maintenant pour me surprendre. En général nous retrouvons toujours le même type de personnage. Des flics dépressifs ou limite alcooliques avec un lourd passif ou un pauvre gars mêlé à une sombre affaire.
Ici vous ne serez pas déçu et plutôt surpris car le personnage principal est haut en couleur. Estéban, pseudo "Requiem", un curé pas comme les autres. Estéban est un curé exorciste mais comme lui-même le dit il s'occupe d'autres démons que ceux auxquels on pourrait penser! Si ça avait été juste un curé ordinaire ça nous aurait déjà changé mais un curé comme lui moi perso si j'en rencontrais un comme lui je pense que j'irais à la messe tous les dimanches!
Une affaire sordide...
Un matin, une jeune femme vient se confesser auprès d'Estéban. Martine est connue pour faire du porno amateur et a reçu un drôle de message sur le forum où elle diffuse ses vidéos.
On lui demande de faire un film un peu spécial mettant en scène des enfants. Ne voulant pas aller voir la police elle décide d'en parler au curé.
Estéban l'accompagne chez elle et ils décident tous les deux d'enquêter pour retrouver les auteurs du message.
Un style qui change...
Ce livre n'est pas un polar ordinaire. On a l'impression d'une confession, d'une conversation avec un pote qui nous raconterait une histoire de dingue. L'auteur s'adresse directement à nous, nous parle, nous fait rentrer dans son histoire ce qui donne une intimité. On a  l'impression que cette histoire est véritablement arrivée.
Attention ce n'est pas parce qu'Estéban est un curé que le style sera soutenu bien au contraire, le style est très fleuri, cru, et le cul est au rendez-vous!
Car pour un curé, Estéban vit beaucoup dans le pêché! Pas de vœux de chasteté pour M. le curé!
Encore un très bon livre de Stanislas Petrosky qui renforce ma conviction que c'est un excellent auteur! Si vous aimez les livres de Nadine Monfils vous ne pourrez qu'aimer ce livre. Et si comme moi vous aimez les polars qui changent foncez à vos librairies!
Mes chroniques sur les autres livres de Stanislas :

Détails sur le produit

  • Relié: 192 pages
  • Editeur : Editions Lajouanie (8 juillet 2016)
  • Collection : Roman policier, mais pas que...
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2370470720
  • ISBN-13: 978-2370470720
  • Dimensions du produit: 19 x 1,7 x 13,1 cm

jeudi 21 juillet 2016

Avant toi de Jojo Moyes

**** Chronique de Jess ****
 
4ème de couverture :
 
Une histoire d’amour bouleversante et poignante, sur le goût de vivre, l’amour sans limite et le handicap. Un récit touchant et drôle à la fois, qui ne laissera personne indemne.

Quand Lou apprend que le bar où elle est serveuse depuis des années, met la clé sous la porte, c'’est la panique. En pleine crise, dans ce trou paumé de l’'Angleterre, elle se démène pour dégoter un job qui lui permettra d'’apporter à sa famille le soutien financier nécessaire. On lui propose un contrat de six mois pour tenir compagnie à un handicapé. C'’est alors que la jeune femme découvre Will, un jeune tétraplégique qui rêve de mettre fin à ses jours. Lou n’'a que quelques mois pour le faire changer d’'avis...
 
 
 
 
 
 
 
Une amie m'avait conseillée ce livre, c'est donc quasiment les yeux fermés que je me suis lancée dans cette lecture.

Voici un livre qui traite du handicap lourd, l'histoire de Will, trentenaire sportif travaillant à la City à Londres qui voit sa vie basculer le jour où il se fait renverser par une voiture et devient tétraplégique.
Il décide d'en finir avec la vie mais donne 6 mois à ses parents pour qu' ils se fassent à l'idée.
Ces derniers embauchent Louisa comme aide-soignante et espèrent par la même occasion lui faire changer d avis.

Louisa, 27 ans, vient de se retrouver au chômage technique et a dû mal à retrouver un emploi. Elle vit toujours chez ses parents et est un pilier financier pour sa famille. Elle va accepter ce travail très bien payé en ne sachant pas qu' il va lui changer la vie.
 
J'ai un avis très mitigé sur ce livre. L'histoire est intéressante et pour moi inédite. J'ai trouvé l'histoire longue à se mettre en place et certains passages un peu bâclés alors que j'aurais aimé parfois qu'ils soit un peu plus longs.
 
Comment réagir face au handicap.... 
Ce livre nous fait réfléchir à comment notre vie peut se trouver bouleversée du jour au lendemain par un accident. Comment réagirions-nous à la place de Will? Voudrions-nous en finir ou au contraire rester avec nos proches? Question très difficile. Moi en tout cas je pense savoir ce que je choisirais.
Ce livre nous fait aussi réaliser qu'il n'est pas facile de pouvoir faire des choses avec une personne handicapée.
Mais je peux quand même vous dire que la fin m'a fait pleuré....

Je suis maintenant curieuse de regarder l'adaptation ciné qui a été faite du livre.

Je ne vous dirais qu' une dernière chose faites-vous votre propre opinion sur ce livre.


mercredi 20 juillet 2016

Terreur de Jeunesse de David Vallat - Editions Calmann-Levy.

**** Chronique de Jess ****

4ème de couverture :

1995, David Vallat, 23 ans, est arrêté. Impliqué dans les réseaux du GIA qui terrorisent alors la France, le djihadiste a longtemps côtoyé Khaled Kelkal, Ali Touchent ou encore Boualem Bensaïd. Derrière les barreaux, il ouvre les yeux.

Aujourd’hui, David Vallat témoigne des mécanismes qui poussent un jeune à s’engager dans le djihad. Déterminé à lutter contre les dérives religieuses, il décortique, dans ce livre citoyen, les rouages de l’embrigadement et propose des pistes vers un processus de déradicalisation. David Vallat pensait vivre caché mais les attentats de Charlie Hebdo et ceux du 13-Novembre ont changé la donne.





Merci à Babelio et aux éditions Calmann-Lévy pour cette lecture.

Ce livre est d'actualité au vue de ce qui se passe actuellement dans le monde. J'ai choisi ce livre pour essayer de comprendre ce qu'il peut se passer dans la tête de personne qui décident de tomber dans l'islam radical.

David Vallat nous raconte comment tout à commencer pour lui. Vivant dans une cité HLM proche de Lyon il a commencé à mal tourné et à fréquenter les mauvaises personnes. De petits larcins en arrestations et condamnations il décide de changer du tout au tout et se réfugie dans le Coran.

Il commence à s'intéresser de plus en plus à l'islam et demande conseil à ses amis musulmans et à leurs parents. Puis il saute le pas et se convertit. Mais au lieu de vivre la religion comme ses amis musulmans il fonce tête baissé dans la radicalisation en rencontrant de mauvaises personnes.
De là s'ensuit des voyages, tout d'abord la Bosnie et ensuite les camps d'entrainement en Afghanistan. Son but est de sauver les musulmans contre les différents Etats.
Jamais il n'a été d'accord pour tuer des civils. Quand il se rend compte que ses compagnons ont d'autres projets en tête il décide de tout arrêter.

Il va quand même se faire arrêter à la suite de divers attentats qui ont eu lieu en 1995 auxquels il n'a pas participé mais dont il connaissait les protagonistes de l'affaire.
C'est en prison que va commencer sa déradicalisation. Comme quoi la prison n'a pas que du mauvais.
 
Un livre très bien écrit qui nous donne un aperçu de ce qui se passe en ce moment.
Si comme moi vous aimez les autobiographies et êtes curieux des évènements actuels je vous le conseil grandement.
J'ai beaucoup aimé les dernières pages du livres où il donne son point de vue sur les derniers attentats qui ont eu lieu en France et dans les autres pays d'Europe et aux USA.

Un livre à lire! En espérant que ça fera réagir certains!


mardi 19 juillet 2016

Hortense de Jacques Expert - Editions Sonatine

**** Chronique de Jess ****
 
4ème de couverture :
 
1993 : Sophie Delalande est folle d'amour pour sa fille Hortense, trois ans, quelle élève seule. Celle-ci lui permet d'oublier les rapports difficiles qu’'elle entretient avec son ex-mari, Sylvain, un homme violent qui l’'a abandonnée alors qu'’elle était enceinte et à qui elle refuse le droit de visite. Un jour, pourtant, Sylvain fait irruption chez elle et lui enlève Hortense. « Regarde-la. Nous allons disparaître et tu ne la reverras plus. »

2015 : après des années de recherches vaines, Sophie ne s'est jamais remise de la disparition d'Hortense. Fonctionnaire au ministère de l'Education, elle mène une existence morne et très solitaire. Jusqu'au soir où une jeune femme blonde la bouscule dans la rue. Sophie en est sûre, c'est sa fille, c'est Hortense. Elle la suit, l'observe sans relâche. Sans rien lui dire de leur lien de parenté, elle sympathise avec la jeune femme, prénommée Emmanuelle, tente d'en savoir plus sur elle. La relation qui se noue alors va vite devenir l'objet de bien des mystères. Sophie ne serait-elle pas la proie d'un délire psychotique qui lui fait prendre cette inconnue pour sa fille ? Et la jeune femme est-elle aussi innocente qu'elle le paraît ?

Avec ce nouveau roman, inspiré d'une histoire réelle, on retrouve le génie de Jacques Expert pour transformer les faits divers en romans captivants. Comme à son habitude, il ne se contente pas de faire preuve d'une extrême justesse psychologique mais multiplie les pistes, enchaîne les rebondissements jusqu'à un dénouement complètement imprévisible.
 
 
 
Encore une fois je termine un livre de Jacques Expert et je suis bluffée! J'adore cet auteur et je pense que je vais lire tout ceux qu'il me reste cet été tellement je suis sous le charme de ces livres! Je pense que ce livre va rester longtemps gravé dans ma mémoire tellement il est bouleversant. J'ai tourné la dernière page la bouche béante tellement j'étais choquée.
 
Moi qui adore les thrillers psychologiques je dois vous dire que celui-ci fera partie de mes gros coups de cœur.
J'écris cette chronique en me disant comment je vais réussir à retranscrire le ressenti que j'ai eu pendant toute ma lecture?
 
Faits divers....
Ce livre est basé sur un fait divers réel, celui du kidnapping d'un enfant par un des parents. Cette histoire n'a jamais été résolue. Jacques Expert s'est donc inspiré de ce fait divers pour créer la base de son histoire.
Sophie Delalande, se fait agresser un soir par son ex qui lui prend de force sa fille de 3 ans Hortense. Elle va passer sa vie à la rechercher jusqu'au jour où par hasard elle pense la croiser dans la rue.
Elle va tout faire pour se rapprocher d'Emmanuelle (qu'elle pense être sa fille) pour prouver que c'est bien sa fille.
 
Une psychologie qui vous tient en haleine....
Moi qui est un enfant je me suis imaginée ce qu'on pouvait ressentir dans le même cas que Sophie. Je pense que n'importe quelle mère serait prête à tout et à remuer ciel et terre pour retrouver son enfant.
Les sentiments et la psychologie de Sophie sont tellement bien décrits qu'on vie au travers d'elle ce qu'elle ressent.
 
Une histoire racontée petit à petit...
Il y a une alternance entre les chapitres. Nous avons le point de vue des proches/amis/collègues/famille de Sophie qui ont vécu de près ou de loin le malheur de Sophie grâce aux dépositions des enquêteurs. Le point de vue de Sophie et vers le milieu une alternance avec "Hortense". De ce fait on apprend ce qu'il s'est passé pendant 22 ans à partir du moment où Hortense disparaît et où elle la retrouve.
Et nous découvrons tout au long du livre une autre facette de Sophie. Au début du livre nous pensons la connaître mais elle se dévoile au fur et à mesure et il nous apparaît une autre personne.
 
Un roman qui m'a tenu en haleine tout du long. J'aime douter pendant ma lecture, ne pas savoir où l'auteur veut nous emmener. J'ai eu beaucoup de mal à le poser. Je suis passée par tout un tas d'émotions, à chaque fois je pensais avoir trouvé la fin (vers le milieu j'avais quand même de gros doute sur la fin). J'ai douté, hésité, souffert avec Sophie.
Une fin complètement époustouflante qui fait de ce livre une vraie réussite!
 
Si vous aimez les thrillers psychologique ce livre est pour vous.
 
Et si vous lisez ce livre et si vous aimez je vous conseille dans le même registre :
- Sa vie dans les yeux d'une poupée d'Ingrid Desjours
- L'enfants aux cailloux de Sophie Loubière.


 
 
 
 
 
 

lundi 18 juillet 2016

la vie secrète de Violet Grant de Beatriz Williams - Éditions Belfond

**** Chronique de Jess ****

4ème de couverture :

New York, 1964.
Vivian Schuyler, petite fille fortunée de la Ve Avenue, a décidé de rompre avec les conventions familiales pour prendre son indépendance et tenter de se faire un nom dans le journalisme. Mais comment trouver le matériau du scoop qui lui vaudra la consécration dans ce sérail dominé par les hommes ?
Alors qu'elle végète à un poste de pigiste, Vivian reçoit un colis qui va radicalement changer sa vie : une valise, égarée depuis cinquante ans, qui aurait appartenu à sa grand-tante Violet, elle-même introuvable depuis 1914.
Qu'est devenue cette brillante scientifique, qui rêvait de devenir la première grande physicienne américaine ? La rumeur familiale qui voudrait qu'elle ait fui l'Europe au bras de son amant après avoir assassiné son époux est-elle vraie ?
Des questions qui passionnent bientôt l'apprentie journaliste. Aidée de Paul, un charmant chirurgien découvert à la Poste en même temps que le bagage, Vivian mène une enquête qui va l'obliger à remonter le cours de l'Histoire pour suivre le périple d'une étudiante passionnée, d'une amoureuse écartelée entre sa carrière et son cœur, d'une femme rebelle et indépendante au destin pavé de drames et de lourds secrets...
 
 
 
 
Merci aux éditions Belfond pour cette superbe découverte.
 
Deux histoires en un roman....
J'aime les livres qui racontent deux histoires en une. Et ce livre ne déroge pas à la règle.
Dans ce roman nous avons l'histoire de deux femmes qui vivent dans deux pays différents à deux époques différentes.
Vivian, jeune journaliste qui vit à New-York dans les années soixante reçoit une valise ayant appartenu à l'une de ses tantes, Violet, qui a disparu à Berlin en 1914 juste avant la première guerre mondiale.
 
Secret de famille...
Vivian apprend que sa tante se serait enfui avec son amant après avoir assassiné son mari.
Elle décide donc d'enquêter et d'écrire un article sur son histoire.
Un chapitre est la vie de Violet et le suivant la vie de Vivian. Cette alternance de chapitre font qu'on ne peut s'empêcher de tourner vite les pages pour continuer de savoir ce qu'il a pu vraiment se passer.
 
Des personnages attachants...
Ce livre est un vrai coup de coeur. Je me suis vraiment attachée à Vivian, jeune femme pétillante, drôle, amoureuse. Elle va chercher à tout prix à connaître la vérité sur cette tante dont elle n'avait jamais entendu parler.
Violet est très différente de Vivian, il faut dire qu'elles n'ont pas vécu leur jeunesse à la même époque et pourtant elles ont en commun d'avoir voulu vivre leur expérience et leur vie professionnelle comme elle le souhaitait sans l'avis de leur famille.
 
L'amour au bout du chemin....
Chacune des deux femmes ont vécu ou vivent un amour impossible. Que serait un roman sans une belle histoire d'amour? Ici nous sommes gâtés car nous en avons deux!
Vivian avec un jeune homme rencontré le fameux jour où elle va récupérer son colis à la poste et qui va l'aider à la transporter jusqu'à chez elle.
Et Violet, avec son "amant"... Je n'en dirais pas plus.
 
Un livre qui se lit vite et qui est parfait pour une lecture de vacances mais pas que. Je ne peux que vous le conseiller. Ce livre ne vous laissera pas souffler car en plus de tout ce que je viens de vous dire il est plein de rebondissements et de retournement de situation!
 
Le mot de la fin : foncez l'acheter!
 

vendredi 8 juillet 2016

Dernière escale de Sandra Martineau - Editions Lajouanie

**** Chronique de Jess ****
 
 
4ème de couverture :
 

Richard, ex-footballeur pro dont la carrière a pris fin après de multiples scandales, embarque avec femme et enfants sur le Cruise Constantino. C'est la croisière de la dernière chance pour renouer avec son épouse et son fils, un ado grincheux, et profiter enfin de la petite dernière. L'ex-star du Barça accueillie en VIP est l'objet de toutes les attentions : les passagères lui font les yeux doux, un journaliste le poursuit pour décrocher un interview, une voyante tente de lui prédire l'avenir... Bref, la croisière ne demande qu'à s'amuser, mais la star déchue, obnubilée par le souvenir de l'enlèvement de sa soeur, est persuadée qu'un prédateur rôde dans les coursives. Le paquebot débarquera-t-il autant de passagers qu'il en a embarqués ? Un footballeur un brin parano, une infirmière très accorte, une épouse toute meurtrie, un détective plutôt curieux, un équipage trop attentionné... la croisière s'annonce mouvementée. Embarquement immédiat pour un roman à suspense mais pas que...
 
 
 
Merci aux éditions Lajouanie pour cette nouvelle lecture.
 
Depuis le temps que j'entends parler de Sandra je découvre enfin ce qu'elle écrit.
 
La croisière ne s'amuse pas...
Sandra nous embarque pour un huit clos à bord du Cruise Constantino où Richard ancien footballeur par en vacances en famille afin de renouer le contact avec ses enfants et surtout sauver son mariage. Mais dès le début de la croisière tout ne va pas se passer comme l'aurait prévu Richard.
Parlons de Richard, j'ai eu plusieurs sentiments à son égard. Tout au long du livre j'ai eu envie de le baffer (il s'en est d'ailleurs pris plus d'une dans l'histoire!). Cet homme a tous les vices que pourraient avoir certaines personnes qui ont eu de l'argent trop vite. Il aimait la fête, les femmes (il les aime toujours et ne sait pas résister à la tentation), l'alcool et sûrement d'autres substances illicites. On pourrait le plaindre si seulement tout ce qui lui arrivait n'était pas de sa faute mais il fait tout pour qu'on le déteste. Et puis à la fin de l'histoire j'ai eu de la peine pour lui mais en me disant quand même qu'il l'avait bien cherché!
 
Kidnapping, pédophilie et autres magouilles....
Richard ne s'est jamais remis de la disparition de sa petite sœur Lucie. Il en est tellement traumatisé qu'il en fait un amalgame avec sa propre fille qui ressemble à sa sœur comme deux gouttes d'eau. Et il s'est toujours senti coupable de sa mort.
Tout part en vrille le jour où Richard tombe sur la personne qui a été accusé d'avoir kidnappé sa sœur. Il va donc tout faire pour le retrouver et le remettre à la justice.
 
Un polar qui vous retourne le cerveau.... 
Voici un polar très bien rythmé, très bien mené de bout en bout où l'on ne s'ennuie pas une seule seconde. Chaque personnage à ses petits secrets et ses travers. On se demande tout du long où va nous emmener Sandra et si les personnages vont en sortir indemne. Et la fin.... mais quelle fin! Je ne m'attendais pas du tout à ça! Tout le long je pensais avoir une petite idée mais alors cette fin ne m'avait pas traversé l'esprit une seule seconde!
 
Je vous conseille d'embarquer dans cette croisière qui ne vous laissera pas de répit tant que vous n'aurez pas lu la dernière page!
 
Détails sur le produit
  • Relié: 300 pages
  • Editeur : Editions Lajouanie (15 avril 2016)
  • Collection : ROMAN POLICIER,
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2370470682
  • ISBN-13: 978-2370470683
  • Dimensions du produit: 19 x 2,6 x 13 cm 


mercredi 6 juillet 2016

1974 d'Arnaud Codeville

**** Chronique de Jess ****
 
4ème de couverture :
 
À Sebourg, petit village du Nord de la France, c'est l'effervescence. Les pompiers mettent le feu au 16 de la rue Jean Jaurès. La plupart des habitants se massent pour admirer le spectacle. Tous redoutent la vieille demeure et tous se réjouissent de la voir disparaître à jamais du paysage et pour cause : elle serait hantée…
Parmi la foule de curieux, un homme assiste à l'incendie. Il est sans doute le seul à être aussi fasciné par l'agonie de la bâtisse…

Pour rien au monde, il n'aurait raté ce moment.
 
 
 
J'ai rencontré Arnaud au salon d'Esquelbecq et c'est avec grand plaisir que je lui ai acheté son livre dont j'avais entendu parler sur mon groupe Facebook.
J'aime changer de style, et j'aime les polars qui changent et pour le coup celui-ci n'est pas un changement mais une très belle découverte!

Un livre ensorcelant....
 
J'ai vite commencé son livre sur le trajet du retour et j'ai été complétement happée par ce bouquin. Je pense Arnaud que tu nous lances un sort dès le début du livre pour qu'on soit tellement pris dans l'histoire et qu'on n'arrive plus à s'en défaire. 
Moi qui adore les films d'horreurs et histoires de fantômes j'ai été ravie de cette lecture! Je dois même avouer avoir fait quelques cauchemars pendant ma lecture.

Quand une enquête criminelle rencontre le paranormal...
 
Tout commence par l'incendie/ démolition d'une maison dite hantée. S'ensuit l'histoire de Joël, flic dépressif depuis un an suite à la mort de sa fille de 3 ans et le départ de sa femme.
Il va remonter sur selle et reprendre du service dans une simple constatation de cambriolage qui va finalement l'emmener très loin dans la noirceur des ténèbres. S'ensuit une série de meurtres assez étranges qui ont tous un lien en commun. Je ne vous en dirais pas plus pour ne pas vous gâcher le plaisir de la découverte.

Une très belle découverte....
 
Ce livre se lit vite tellement il est prenant, l'auteur a un très bon style et je suis encore plus étonnée qu'il ne soit pas édité dans une grande maison d'éditions car il a vraiment un énorme talent. Tout s'enchaîne avec fluidité, on vit à travers le personnage, on a peur avec lui, tout est bien décrit et imagé ce qui en ferait un très bon film je pense. Et chaque fois que l'on pense avoir compris ce qu'il se passe on se prend une pichenette sur le nez qui nous surprend!
Je ne pensais pas qu'un livre me donnerait les mêmes frissons que de regarder un bon film d'horreur. Arnaud a réussi grâce à son style à nous faire rentrer dans son univers.
 
A déguster sous la couette, seul, le soir, le petit ingrédient supplémentaire serait un petit orage et je vous promets des frissons garantis! 
 
 

 
 

lundi 4 juillet 2016

Elvis Cadillac de Nadine Monfils - Fleuve Editions

**** Chronique de Jess ****
 
 
4ème de couverture :
 
Avec sa chienne Priscilla affublée d'une banane rose, Elvis sillonne les routes au volant de sa Cadillac ornée de cornes de vache pour aller donner des concerts. Abandonné à l'âge de 5 ans près des toilettes d'un restoroute, il a été recueilli par un couple d'épiciers fans de Georgette Plana, et est devenu Ze sosie officiel du King ! Invité à chanter pour l'anniversaire d'une vieille châtelaine, sur l'air de " Blue Moon ", il va se retrouver au cœoeur d'un crime bien étrange, avec en prime une panoplie de pétés du couvercle, dont le chat Houellebecq qui a des mycoses aux pattes. Yeah !
 
 
Merci à Nadine Monfils et à Fleuve Editions pour cette nouvelle lecture.
 
J'ai connu Nadine Monfils en lisant "Les vacances d'un serial killer" (si vous n'avez pas lu ma chronique c'est ici ). J'avais particulièrement aimé son style déjanté et décalé qui change de mes lectures habituelles. Moi qui aime le changement et être surprise j'étais ravie!
 
Nous voilà avec l'histoire d'Elvis Cadillac, sosie officiel du King, qui sillonne les routes de Charleroi et de la Belgique pour chanter dans tout pleins d'évènements : mariage, anniversaire, kermesse etc....
Abandonné à l'âge de 5 ans par sa mère dans un restoroute, il a été recueilli par un couple d'épicier qui lui ont tout légué à leur mort. Il a tout investi dans sa carrière de sosie et vit une vie simple avec Priscilla sa chienne adorée. Elvis Cadillac est un personnage super attachant, un nounours au grand cœur qui ne ferait pas de mal à une mouche. Il a toujours été persuadé que sa mère n'a pas pu l'abandonner et qu'elle a été kidnappée par sa faute. C'est donc avec surprise qu'elle débarque un beau jour sur le pas de sa porte et décide de refaire partie de sa vie. On peut dire que la Raymonde est un peu beaucoup envahissante avec son fiston chéri! Elle décide de devenir sa manager et ça va être quelque chose!
Et d'un autre côté, nous avons une famille de bourges mais quand même un peu barrés aussi. Ils n'attendent qu'une seule chose, que la vieille Olivia, passe l'arme à gauche afin de récupérer le pactole. La petite-fille, décide d'inviter Elvis Cadillac à l'anniversaire d'Olivia pour lui chanter sa chanson préférée, Blue Moon.
Mais le jour de la fête tout ne va pas se dérouler comme prévu!
 
Encore un roman haut en couleur et en belle tournure de phrases croustillantes et hilarantes. Les personnages sont toujours des pépites tellement ils sont barjos.
 
J'adore vraiment le style de Nadine Monfils, on passe toujours un excellent moment en compagnie de ses livres et il va falloir que je me procure rapidement tous ses autres livres.
Un conseil d'amie si vous ne connaissez pas foncez vite vous procurer un de ses livres!