vendredi 21 juillet 2017

Par amour de Valérie Tong Cuong - Editions J.C Lattès

**** Chronique de Jess ****

"Tout comme mes grands-parents, ma mère parlait peu de la guerre. Ou bien seulement avec d'autres Havrais. Je devinais pourtant qu'’ils avaient vécu l'enfer. Un jour, j'ai saisi les raisons de ce silence. La ville n'avait pas seulement été occupée par les Allemands. Nos propres alliés, les Anglais, l'avaient bombardée sans relâche, puis détruite, assassinant nombre de ses habitants. Ce n'était pas une chose à dire.
Alors, j'ai voulu comprendre. Il a fallu retrouver des témoins du drame. Exhumer des archives. Ce que j'ai découvert m’'a éclairée sur ce qu'est le courage, l'abnégation, et sur l'amour, qui était demeuré leur seul carburant."
Voici donc l'’histoire de deux familles havraises emportées dans la tourmente de la Seconde Guerre mondiale. D’'un côté, Joffre et Emélie, concierges d’'école durs au mal, patriotes, et leurs enfants ; de l’autre, le clan de Muguette, dont l'’insouciance sera ternie par la misère et la maladie.
Du Havre à l’'Algérie où certains enfants seront évacués, des chemins de l’'exode au sanatorium d'’Oissel, ce roman choral met en scène des personnages dont les vies secrètes s'’entremêlent à la grande Histoire, et nous rappelle qu’'on ne sait jamais quelles forces guident les hommes dans l'adversité.

Je continue ma pause polar en lisant un livre que je voulais lire depuis longtemps. J'en ai entendu tellement de bien et cette partie de l'Histoire me plaît tellement qu'il me tardait de le lire.
Ce roman qui retrace la Seconde Guerre Mondiale est différent des livres que j'ai pu lire à ce sujet. En général je lis des livres biographiques sur les camps de concentration. Ici, nous suivons la vie d'une famille Havraise : Joffre, Emélie, Jean, Lucie, Muguette (la sœur d'Emélie), ainsi que ses enfants Joseph et Marline.
Chacun va raconter sa vision de la guerre. Les chapitres alternent entre les différents protagonistes pour remonter l'Histoire au fur et à mesure, en passant de l'exode de 1940 à la fin de la guerre en 1945.
En lisant ce roman, j'ai appris énormément de choses que je ne connaissais pas sur l'aspect de cette guerre. Notamment le départ des enfants en Algérie dans des familles d'accueil pour les protéger des bombardements. Quel cruel dilemme se devait être pour une mère de se séparer de leurs enfants!
Je ne savais pas non plus que le Havre avait été autant détruit pendant cette guerre.
L'auteure a fait un travail de recherche et de documentation formidable pour nous livrer un roman passionnant. Elle a su capter mon attention dès les premières lignes grâce à un style délicat et tout en finesse.
 
J'ai eu l'impression de faire partie de cette famille pendant le temps de ma lecture. J'ai vécu avec eux les différents drames qui les ont frappés. Et malgré tous ces drames il y a l'amour, l'amour entre un mari et une femme, entre un frère et une sœur, entre une famille d'accueil et leurs enfants de cœur, entre des amis. L'amour est donc le ciment de ce livre qui aide à surmonter les malheurs de la guerre.
Un roman magnifique, passionnant, émouvant, et beau. A lire urgemment!



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire